mardi 17 février 2009

Coincés


Bien calés sous le bras, un de chaque côté, il ne les quitte pas.
Sûrement rassurant de pouvoir sentir leur douce fourrure à tout instant.

2 commentaires:

ange porte 33 a dit…

C'est l'histoire de doudou!! Ils sont obligés, ils vivent pour être dans nos bras et nos coeurs toute leur vie !
C'est pourquoi on ne les oublie jamais! Bises.

manon a dit…

belle ballade sur ton blog.
j'aime bien la forme de tes photos ,comment tu fais????
si ce n'est pas trop indiscret!!!!!

manon